Soirée Eglise verte du 25 septembre 2019

La motivation était au rendez-vous !

Plus de soixante dix personnes se sont retrouvées à Raismes ce mercredi 25 septembre, pour réfléchir ensemble aux modalités de mise en place sur leur paroisse du Label Eglise Verte : de tout le diocèse (St Amand, Condé, Orchies, Bruay, Caudry, Avesnes, Bousies, Maing, Haspres, Gouzeaucourt, Somain, Feignies, Jolimetz, Valenciennes…) , prêtres, diacres, sœurs consacrées et laïcs, motivés par les enjeux d’écologie en général et par la prise de conscience de l’église en particulier.

Après une brève introduction sur le cadre de la démarche ( encyclique Laudato si’ et concept d’écologie intégrale, selon l’enseignement du Pape François qui ne cesse de rappeler au monde que « tout est lié » : la sauvegarde de la création, l’engagement pour la justice sociale et le respect de la vie humaine) , Romain (secondé efficacement par Suzon de Denain, déjà bien expérimentée),  a exposé simplement et avec conviction les points importants de la démarche :

 - commencer « petitement » en ciblant l’un ou l’autre des points du questionnaire.

 -   Avant toute chose, lire la page « commencer »

(voir le site : https://www.egliseverte.org/prealables/

qui montre, à l’aide des labels la progression imaginable d’année en année : par exemple, le fait de constituer un groupe et de répondre au questionnaire, c’est déjà recevoir un premier label ; ensuite, découvrir les autres labels, c’est découvrir qu’il est possible de cibler « au moins deux actions » puis « jauges d’au moins deux domaines du questionnaire dépassent 50% et deux autres 25 % » …

              - Bien intégrer qu’il n’est pas question, pour des personnes déjà très engagées dans leur paroisse de rajouter encore un surcroît de travail et de réunions, mais qu’il est possible de s’appuyer sur des équipes existantes qui tiennent compte, dans leur domaine, à certains moments de l’année d’abord (avant de devenir des habitudes) d’initiatives « vertes ».

               - Ainsi, une équipe qui prépare un temps de prière : pourquoi pas sur le thème de la Création ? Une autre prépare le pot de rentrée de la paroisse, pourquoi ne pas cibler des produits locaux, des verres ou écocup en évitant le jetable ? Une autre prépare une célébration pourquoi ne pas éviter les feuilles de messe en « vidéoprojetant » les chants ? etc

Le fait d’entrer dans cette démarche en Eglise nous fait aussi changer personnellement nos comportements, (ou au moins en prendre le chemin !!), nous permet de rencontrer d’autres chrétiens concernés, de faire du lien, et de redynamiser les équipes existantes, sur un sujet très actuel.

Sylvie enfin nous a fait (un peu !) rêver en nous citant deux réalisations concrètes : l’une à Dompierre sur Helpe, où la réfection de la toiture de l’église a pu être réalisée grâce à l’engagement d’un « Chrétien du Monde Rural » qui a obtenu l’accord des Monuments Historiques et l’autre à Loos en Gohelle où là, c’est l’église qui apporte la lumière à toute la ville, grâce également aux panneaux photovoltaïques installés sur la toiture …

Les participants ont pris le temps de réfléchir en petits groupes, pour pouvoir ensuite exprimer leurs réactions et leurs questions.

L’enthousiasme et l’envie de se lancer étaient perceptibles chez beaucoup !!

Le Réseau est à disposition pour aider si besoin à la mise en place du Label Eglise Verte.  Et surtout, il est un moyen de communication pour tout le monde ! N’oublions pas : tous ceux qui se mettront en route sont invités à en faire part pour encourager d’autres.

Article publié par Service communication • Publié le Jeudi 26 septembre 2019 • 193 visites

keyboard_arrow_up