« Querida Amazonia ! » Exhortation apostolique du Pape François

« Querida Amazonia ! » " Chère Amazonie !" : Les quatre "rêves" du pape François... L’Amazonie bien-aimée se présente au monde dans toute sa splendeur, son drame et son mystère.

amazonie amazonie  

« Querida Amazonia ! » Exhortation apostolique du Pape François

 L’Amazonie bien-aimée se présente au monde dans toute sa splendeur, son drame et son mystère. Le texte de quarante pages commence de manière très poétique pour donner le ton du document. Le Pape semble faire référence au discours de Martin Luther King en 1963.

Il mentionne quatre « rêves » qui développent quatre thématiques : le rêve social, le rêve culturel, le rêve écologique et le rêve pastoral.

Le chapitre 1 s’intitule « un rêve social ». Le Pape y dénonce je cite : « le nouveau colonialisme » de certaines grandes entreprises qui ne sont qu’« injustice et crime », et la corruption des pouvoirs locaux. Fidèle à l’esprit de Laudato Si au paragraphe 49, il invite tous et chacun à écouter la clameur des peuples amazoniens et à les placer au centre du dialogue social.

Le chapitre 2 s’intitule « un rêve culturel ». La défense des cultures est très importante pour notre Pape inspiré par la théologie du peuple. La culture amazonienne a une identité unique qu’il faut préserver et qu’il faut rencontrer pour s’en enrichir. Les Amazoniens ont quelque chose d’universel à transmettre par leur témoignage de vie proche de la nature, et par la philosophie du bien vivre, afin d’enrayer chez nous les effets et les mécanismes du consumérisme.

Le chapitre 3 s’intitule « Un rêve écologique. » La défense des personnes est inséparable de celle des écosystèmes selon l’idée du « tout est lié ». Cela doit passer par une conversion écologique, qui passe par le changement des modes de vie.

Le chapitre 4 s’intitule « Un rêve ecclésial ». Le Pape rappelle que l’Eglise est faite pour l’annonce de Jésus Christ ressuscité. Elle doit passer par un renouvellement de l’inculturation de la foi notamment dans la liturgie et les ministères. Il fait d’ailleurs une belle description du ministère sacerdotal, et son rôle dans la célébration de l’eucharistie. Face aux nécessités pastorales, il invite à la prière pour les vocations sacerdotales et à l’engagement des baptisés, hommes et femmes. Le Pape confirme ce qui est dit dans l’Instrumentum laboris et le document final du synode : ce qui se passe dans la singularité de la région amazonienne, est en fait exemplaire et même paradigmatique de nombreuses problématiques à dimension universelle. L’idée du Saint Père, outre la dimension vitale de cette région pour toute la biosphère terrestre est qu’on ne perd pas son temps quand on s’intéresse à cette région, car cela peut parfaitement enrichir la poursuite du bien commun en ce qui concerne notre propre contexte, notamment français. Ensuite, il cite à plusieurs reprises des poètes sud-américains ou de différentes régions du monde pour illustrer les espoirs mais encore plus ce qu’est la clameur des pauvres ou la clameur de la terre.

La clé de compréhension théologique de l’écoute de ces clameurs se trouve dans le rêve numéro 2 qui est le rêve culturel. Pour le Saint Père la culture est l’expression de la sagesse de Dieu qui s’exprime dans une langue et des modes de vies humains. C’est un des piliers de la théologie du peuple dont le pape François est partie prenante notamment par les travaux du centre de théologie argentin d’Apareicida en 2007. Cette sagesse immanente aux peuples est inscrite par Dieu par création et sous l’inspiration de l’Esprit Saint que le peuple en question soit chrétien ou pas d’ailleurs. Cela permet de comprendre l’insistance du Saint Père sur la question de l’inculturation de la foi chrétienne. Ce n’est pas une simple adaptation, mais une véritable rencontre qui doit apporter une fécondation mutuelle.

Bernadette Hautcoeur

(Je me suis inspirée des chroniques de Fabien Revol* en février 2020 sur Radio Espérance)

*Théologien, Enseignant Chercheur- Université Catholique de Lyon

Titulaire de la Chaire Jean Bastaire : Pour une vision chrétienne de l’écologie intégrale

 

Texte intégral de l'exhortation : http://www.vatican.va/content/francesco/fr/apost_exhortations/documents/papa-francesco_esortazione-ap_20200202_querida-amazonia.html

 

 

Article publié par Réseau Laudato Si' • Publié le Vendredi 06 mars 2020 • 53 visites

keyboard_arrow_up