Propositions d'engagement adressées aux diocèses par le réseau des référents à l'écologie intégrale

« La culture écologique ne peut pas se réduire à une série de réponses urgentes et partielles aux problèmes (…). Elle devrait être un regard différent, une pensée, une politique, un programme éducatif, un style de vie et une spiritualité (…)." LS 111

Ce document rassemble un ensemble de propositions appelées à un travail de discernement local. Il a été travaillé par les référents diocésains à l’écologie intégrale. Il ne s’agit pas tant de « faire des choses en plus » que de répondre joyeusement à l’appel du Seigneur à ajuster notre relation aux autres et au monde, en repérant et en choisissant ce qu’il est possible de « faire autrement », dans l’esprit de créativité auquel nous invite Laudato Si’. Pareillement, il n’y a pas lieu de vouloir « tout faire » : le recensement ci-dessous indique des pistes possibles ; à chaque diocèse d’identifier celles qui lui paraissent les plus appropriées...

Le « tout est lié » nous invite à chercher à « mieux relier » les unes aux autres les différentes facettes de nos vies et de nos engagements, en faisant de l’écologie intégrale un levier d’enracinement de notre foi et un chemin de conversion.

« Vivre la vocation de protecteurs de l’œuvre de Dieu est une part essentielle d’une existence vertueuse ; cela n’est pas quelque chose d’optionnel ni un aspect secondaire dans l’expérience chrétienne. » -Laudato si’, n° 217-

Quelques propositions relevées pour notre diocèse : 

  • Inciter les paroisses à prendre en compte les différents aspects de l’écologie intégrale dans la messe dominicale (prière universelle par exemple), et à porter toujours plus le souci de la place de tous, notamment des plus fragiles, dans la liturgie.
  • Faire toute sa place à l’écologie intégrale dans la formation initiale et continue des prêtres, des diacres permanents, des laïcs en mission ecclésiale et des adjoints et animateurs en pastorale des établissements catholiques : théologie de la création, notion de péché écologique, enjeux pastoraux de la conversion écologique, dimension liturgique, etc.
  • Encourager et promouvoir dans les différentes instances et communautés la prise de conscience de la place de l’écologie intégrale dans la foi et la mission de l’Église.
  • Inciter tout particulièrement les paroisses, les établissements scolaires catholiques, les congrégations, les mouvements, les associations, les familles et les jeunes à entrer activement dans la démarche « Église verte ».
  • Dans la vie du diocèse / des paroisses, dans nos réunions et dans le quotidien de chacun, améliorer les pratiques environnementales (fin de la vaisselle jetable, politique zéro déchets, etc.) ; privilégier la sobriété et les achats éthiques, durables et locaux.
  • Travailler les questions d’écologie intégrale de manière transversale avec les différents services et mouvements comme avec les EAP ou les équipes pastorales, afin d’infuser la démarche de conversion écologique dans leurs projets et leurs actions.

La suite des 44 propositions dans le document ci-dessous.

Article publié par Réseau Laudato Si' • Publié le Samedi 24 juin 2023 • 537 visites

keyboard_arrow_up