Sainte Thérèse de Lisieux, Docteur de l'Eglise : la "petite voie de l'amour"

"Une écologie intégrale est aussi faite de simples gestes quotidiens par lesquels nous rompons la logique de la violence, de l’exploitation, de l’égoïsme."

"Christus Vivit : la sainteté est une jeune fleur" (1)

Il n’y a pas besoin de nombreuses années pour être saints ! Le pape François nous propose un parcours de foi dans son exhortation Christus Vivit. Un chemin sur lequel nous nous rappelons que « Jésus est jeune » (2), qu'Il est «notre espérance » , « la plus belle jeunesse de ce monde » ; un chemin sur lequel nous croisons Marie, dont « la force du « oui » [de Marie, une jeune], impressionne toujours » (3), et des jeunes saints, « prophètes du changement » (4) ; un chemin qui nous aide à comprendre que nous sommes « l'aujourd’hui de Dieu » (5). Sur ce même chemin, nous croisons, évidemment, un des engagements d'aujourd'hui, celui de l'engagement pour la sauvegarde de la maison commune, pour le soin de la création. Les saints, évoqués par le pape François dans Christus Vivit comme bien d'autres, étaient jeunes, parfois même jeunes dans leur foi, et croyaient déjà, chacun à leur époque, que Dieu se révèle par sa création, que la vie sur terre montre son amour, que nous (avec eux) pouvons prier et agir pour sa sauvegarde :

« Sainte Thérèse l’Enfant-Jésus est née en 1873. Elle parvint à entrer dans un couvent de carmélites, à quinze ans, en traversant beaucoup de difficultés. Elle a vécu la petite voie de la confiance totale en l’amour du Seigneur et s’est proposé de nourrir par sa prière le feu de l’amour qui anime l’Eglise. » (6)

Sainte Thérèse de Lisieux, que le pape Pie X évoquera comme « la plus grande sainte des temps modernes » et que le pape Jean Paul II proclamera Docteur de l'Eglise, est aussi mentionnée dans l'encyclique du pape François, Laudato Si'  :

N° 230. L’exemple de sainte Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie, à ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d’un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié. Une écologie intégrale est aussi faite de simples gestes quotidiens par lesquels nous rompons la logique de la violence, de l’exploitation, de l’égoïsme. En attendant, le monde de la consommation exacerbée est en même temps le monde du mauvais traitement de la vie sous toutes ses formes.

N° 231. L’amour, fait de petits gestes d’attention mutuelle, est aussi civil et politique, et il se manifeste dans toutes les actions qui essaient de construire un monde meilleur. L'amour de la société et l’engagement pour le bien commun sont une forme excellente de charité qui, non seulement concerne les relations entre les individus mais aussi les « macro-relations : rapports sociaux, économiques, politiques».

L'Eglise verte nous rappelle  «que le peuple de Dieu peut prier et agir pour apporter cet espoir au monde" (7), alors, poursuivons le chemin pour la sauvegarde de la maison commune avec Sainte Thérèse de Lisieux. 

Par exemple, en priant avec elle grâce au Cantique de Céline (8) qu'elle avait offert à sa sœur, novice au carmel, comme cadeau d'anniversaire : 

1. Oh ! que j'aime la souvenance, Des jours bénis de mon enfance....Pour garder la fleur de mon innocence, Le Seigneur m'entoura toujours d'amour !...

( suite dans le fichier joint ).

Par exemple, à l'aide de la prière qu'elle composa pour préparer Sr Marie-Madeleine de Lisieux à sa profession religieuse du 20 novembre 1894 :  

« Madeleine ! Mon Epouse Bien-Aimée ! Je suis tout à toi et tu es à moi pour toujours » (Ct 2, 16)

Fleurs Mystiques destinées à former ma Corbeille de Noces. Une voix s'est fait entendre : « Voici l'Epoux qui vient, allez au-devant de Lui » (Mt 25, 6) 

( suite dans le fichier joint ).

 

Notes :

(1) https://www.vaticannews.va/fr/eglise/news/2019-11/christus-vivit-jeunes-synode-pape-francois-lettre-video-chiara.html

(2) CV N°22

(3) CV N°44

(4) CV N°49

(5) CV Troisième chapitre

(6) CV N°57

(7) https://www.egliseverte.org/ : Pourquoi le label Eglise verte ?

(8) http://www.archives-carmel-lisieux.fr/carmel/index.php/pn-18

     Version chantée par Pierre Eliane : https://www.youtube.com/watch?v=4-cloGCFNlk

 

 

 

 

 

 

Article publié par Réseau Laudato Si' • Publié le Dimanche 19 avril 2020 • 578 visites

keyboard_arrow_up