Deux visioconférences sur le thème : "Cultiver la terre et se nourrir, tous concernés !"

En avant-première du temps fort du mois de mai !

Suite aux journées de l'assemblée plénière des évêques sur "agriculture et écologie",  Le Réseau Laudato si', le CMR ( Chrétiens en monde rural), le MRJC ( Jeunes en rural), et l'association Le Vivier proposent deux visioconférences le samedi 20 février. (voir la descrition ci-dessous).

Ces conférences sont en avant-première de deux journées de rencontres, qui auront lieu les 29 et 30 mai. 

Il est nécessaire de s'inscrire avant le 18 février pour recevoir le lien de connexion. Pour recevoir le lien, cliquez ici.

 


à 10h : Jean-Michel LECERF :  Donner du sens à notre alimentation :  Réflexions nutritionnelles, écologiques, morales et spirituelles

JM Lecerf JM Lecerf  Docteur Jean-Michel LECERF; Directeur du département NUTRITION de l’Institut Pasteur de LILLE -Diacre permanent du diocèse de LILLE

Manger est un acte qui nous relie aux autres et au monde, il ne sert pas qu'à nous nourrir. Le plaisir en fait partie aussi, comme un allié naturel. Manger nous fait du bien. La qualité de notre alimentation est souvent dénigrée, à tort le plus souvent. Nos choix alimentaires sont importants pour notre santé, mais ils sont importants aussi pour la santé de la terre et pour l'environnement…

Quelles attitudes pouvons-nous avoir pour mieux respecter la Création et ceux qui produisent la nourriture ? Quelle doit être la place de l'élevage et la place des animaux dans notre alimentation ? Y a-t-il une façon de manger lorsque l'on est chrétien ? Sobriété, gratitude, partage sont des clés pour redonner du sens à notre alimentation...


à 18h : Elisabeth Saint Guily : Risques en agriculture : qui paie ? Comment mieux répartir les risques économiques et sociaux... 

Babeth Babeth  

Ingénieure en agriculture, Elisabeth Saint-Guily a travaillé 11 ans dans l’accompagnement des agriculteurs en difficultés, et est actuellement formatrice de jeunes et d’adultes futurs agriculteurs ou salariés agricoles, au centre de formation agricole du Quesnoy. 

Nous vivons un paradoxe au sujet du renouvellement des générations en agriculture : d’un côté, beaucoup d’agriculteurs vont partir en retraite et ne trouvent pas de repreneur. Et de l’autres, beaucoup de jeunes cherchent à s’installer agriculteurs mais ne trouvent pas de parcelles agricoles à reprendre…

Qui va produire notre alimentation demain ? Qui va porter les risques liés à la pénibilité du métier, aux incertitudes climatiques, aux fluctuations des marchés agricoles et au prix élevé du foncier agricole ? Allons- nous continuer à faire majoritairement porter ce risque à quelques jeunes agriculteurs ? Est-ce que les citoyennes et les citoyens peuvent prendre leur part ?

 

Article publié par Réseau Laudato Si' • Publié le Samedi 30 janvier 2021 • 1635 visites

keyboard_arrow_up