Semaine Sainte

Entre chaos et espérance…

croix soleil esp 2 croix soleil esp 2  

« Le Triduum pascal : ces trois jours saints, de la célébration de la Sainte-Cène à la nuit de Pâques nous unissent au Christ dans sa passion, sa mort et sa résurrection et nous renouvellent ainsi dans l’accueil de son salut. » Mgr Dollmann-Message de carême 2019

Propositions :

Jeudi saint : Suivons Jésus pour nous imprégner du don qu’Il fait de sa vie, aujourd’hui à travers le geste de l’Eucharistie…et essayons d‘entrer dans le regard de Dieu, pour prendre soin de nos relations (à nous-même, aux autres et à la Création) dans l’Amour, à l’image du Christ-Serviteur, qui lave les pieds de ses disciples…

Vendredi saint : devant la nature saccagée, la vie humaine – et animale - massacrée, l’innocence crucifiée… Où sommes-nous ?

Que faisons-nous, quand on sait que « vingt pour cent de la population mondiale consomment les ressources de telle manière qu’ils volent aux nations pauvres, et aux futures générations, ce dont elles ont besoin pour survivre » Laudato Si § 95

Détournons-nous le regard, comme les disciples, ou « Osons- nous transformer en souffrance personnelle ce qui se passe dans le monde ? » Laudato Si § 19.

Samedi saint : prenons le temps de ce jour de grand silence… Avons-nous conscience du risque d’extinction totale de multitudes d’espèces végétales et animales ? " On a perdu 30 % des oiseaux et 80% des insectes volants" selon Yann Arthus-Bertrand …Et s’il n’y avait plus d’oiseaux pour nous enchanter dès le matin ?

Silence pour une prise de conscience… silence pour une attente …

Mais … « Il y eut un soir, il y eut un matin, et ce fut le premier jour » Gn 1-5

Le Christ s’est levé du tombeau, lumière du monde !

Alors : « Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance. Dieu qui nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner, nous offre les forces ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au cœur de ce monde, le Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, il ne nous laisse pas seuls, parce qu’il s’est définitivement uni à notre terre, et son amour nous porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-il. » Fin de l’encyclique Laudato Si.

Article publié par Réseau Laudato Si' • Publié Mercredi 10 avril 2019 • 95 visites

keyboard_arrow_up